Comment utiliser le pendule pour un débutant ? (2ème partie)

Dans un premier article sur le pendule, nous avons évoqué ensemble les nombreux choix de formes ou de matières qui existent. Nous allons désormais parler des différents points à développer pour parfaire votre apprentissage. Comme dans toute discipline, la rigueur et la persévérance dans l’entraînement vous permettront de voir des résultats au fil des semaines de pratique.

Le pendule, un outil utile au service de ma pratique de l’Ostéofluidique

La concentration, le point névralgique de la pratique du pendule

C’est l’une des parties les plus difficiles à acquérir. Notre esprit s’évade sans cesse, incapable de rester concentré sur une tâche précise plus de quelques minutes (secondes ? ^^). Surtout dans nos sociétés où notre attention demeure sans cesse sollicitée par les médias, les réseaux sociaux, les tâches domestiques…

Le risque dans ces cas-là est de manquer totalement votre mesure et de tester tout autre chose que ce que vous vouliez au départ. Vous ne serez pas très avancé si, au lieu d’avoir le résultat du taux vibratoire d’un objet que vous aimez, c’est celui du poireau que vous voulez acheter demain pour faire une soupe qui sort sur la planche !

Votre concentration est liée au fait de se centrer sur le moment présent. Interdiction de laisser vos pensées vagabonder sur une situation que vous regrettez, mais interdiction également de se projeter sur ce que sera demain.

L’exercice ne vous semble plus aussi simple désormais ?

La confiance en soi, car l’essentiel de l’exercice au pendule se situe autour de cette notion

Travailler le pendule c’est apprendre sur soi. Pour certains d’entre vous, cet apprentissage va venir réveiller ce problème de confiance en soi.

Des questions comme celles-ci vont affluer : est-ce que mon résultat est correct ? Est-ce que c’est moi qui fantasme ? Si je fantasme, mon résultat est donc faux ? Ai-je les capacités nécessaires en moi pour pratiquer ce genre de chose ? Suis-je légitime ?

La confiance en soi reste un concept qui va s’améliorer dans le temps. Étape par étape, n’hésitez pas à vous valider et surtout, n’attendez pas que quelqu’un d’autre vous félicite. C’est bien vous qui avez ce pouvoir, et vous seul. Ne cherchez pas à être rassuré, c’est souvent le plus sûr chemin vers la déception. Et surtout, ne vous sabotez pas !

‘’Il n’y a rien de grand à être supérieur à une autre personne, la vraie grandeur réside dans le fait d’être supérieur à ce que l’on a été’’

– Proverbe Hindou –

La respiration, ou l’art de faire rentrer consciemment le présent dans votre bulle

Penser à respirer cela semble évident, mais nous avons tendance à modifier notre rythme respiratoire lorsque nous nous concentrons sur une activité.

Ceci est une règle valable pour n’importe quelle situation. La prochaine fois que vous êtes devant un film ou devant votre smartphone prenez un moment conscient pour noter votre manière de respirer. Il y a des chances pour que votre rythme respiratoire soit fortement ralenti voire carrément stoppé. De nombreux apnéistes se cachent parmi nous !

Dans l’apprentissage du pendule il demeure vital de bien respirer car cela permet le relâchement physique et mental et donc une meilleure circulation d’énergie. Cela peut vous aider à vous libérer du stress ou de votre nervosité : ainsi, les réponses viendront plus facilement.

Le pendule, un accessoire important dans ma pratique de l’Ostéofluidique

Le pendule peut être utilisé de multiples manières et pour différentes raisons. Voici l’exemple qui me concerne.

Cet outil me permet de préparer mes séances mais permet aussi d’agir pendant chacune d’entre elles. Je l’utilise pour me donner les grandes lignes de la problématique qui sera la plus juste, les techniques utilisées ainsi que la visée positive à atteindre. Il peut également intervenir directement sur une zone à traiter.

Dans un prochain article, nous passerons à l’entraînement au pendule avec quelques exercices pour améliorer votre prise en main et votre confiance.